Retour au programme

AUTOMNE – Olivier Pé : CHAOS LOGOS

  • Date(s) et heure(s): Date à déterminer
  • Prix: Entrée libre
  • Lieu: Liège, Brasserie Haecht
delordre

© Olivier Pé
Olivier Pé : CHAOS LOGOS

Retour au programme

Conception : Olivier Pé
Régie son : Centre Henri Pousseur
Auteur.e.s ULiège : Hervé Caps (physicien), Stéphane Adam (psychologue) et Maud Hagelstein (philosophe)
Récitant.e.s : Sarah Guilleux, Claire Blach et Raphaël Denys : récitant.e.s


L’installation/performance CHAOS LOGOS d’Olivier Pé fait partie du projet de l’Émulation, qui consacre l’année 2021 à l’exploration croisée de plusieurs points de vue à propos du CHAOS.

Dans le langage courant, ce terme est synonyme de confusion, de désordre grave. Mais en fait, le sens actuellement retenu de ce mot n’est rien d’autre qu’un point final (provisoire, qui sait?) d’un développement sémantique couvrant plusieurs siècles. En effet, à l’origine, le terme chaos n’avait rien de spécifiquement négatif. Le mot grec χάος signifiait ‘faille, béance’, ou encore ‘profondeur béante’, et la notion de chaos joue un rôle important dans la mythologie grecque. Certains philosophes antiques ont considéré le chaos comme la cause première de toute chose. Après quelques pérégrinations dans le temps et plusieurs acceptions terminologiques, chaos se trouve même à la base du mot gaz, une traduction que la langue française doit à l’alchimiste et chimiste bruxellois Jean-Baptiste Van Helmont (1579-1644) qui l’utilisa dans son traité Ortus Medicinae, datant de 1648, au sens de ‘substance subtile’. De là, le mot a tissé sa route dans la plupart des langues européennes et extra-européennes. À l’analyse, il se pourrait que, polysémique à souhait, il en ressorte nourri de significations encourageant une perception nuancée d’un vocable singulier mais – ô combien – évocateur.


Bénéficiant de l’oeil averti d’un artiste plasticien féru de philosophie et musicien à ses heures, l’approche interdisciplinaire d’Olivier Pé parcourt, non sans humouret distanciation, certains chemins de traverse répertoriés parmi un florilège de domaines de la connaissance et de l’expérience humaines. Dans « Chaos Logos », il est donc question de collision et d’incarnation du langage académique, de distorsion de l’image des auteur.e.s, de matière sonore progressant vers une musicalité magmatique, de dispositif scénique et relationnel particulier et d’avis scientifiques sollicités. (Pour la Société libre d’Émulation : AFL & JV)


En collaboration avec la Société libre d’Émulation

Retour au programme